November 19, 2019

le « Ciambellone » de Tante « Alicia »

Alors. Le « Ciambellone » c’est une recette très stupide et facile à faire. J’aime bien cette recette car ma tante Licia, de l’Abruzzo, me cousinait le « ciambellone » quand j’étais petit. Une fois je lui ai remercié avec une carte postale ou je commençais comme ca : « Chère tante Alicia »… et depuis ça pour moi elle est restée toujours tante « A »Licia, avec la «A » !

Alors, voici la recette (révisée par ma maman)

Ingrédients : 3 œufs, 250 g de sucre, 300 g de farine, 1 verre de huile de tournesol ou d’arachides,  une dose de levure chimique et un peu des gouttes d’essence d’amandes. En fin du cacao en poudre.

Préparation :

Monter les œufs dans une GRANDE saladier avec  un mixeur pendant cinq minutes (bon…ça c’est écrit dans la recette de la Mamma, moi je me suis arrêté après un minute et ça a bien marché quand même ; Si vous êtes des tatillons continuez tranquillement à vous amuser à mixer pendant les cinq minutes). Apres vous ajoutez le verre de lait, et un verre de huile. Donc il faut de l’huile de tournesol mais ma mamma suggère le huile d’arachides. Moi je ne l’avais pas et donc j’ai utilisé le huile extra vierge d’olive, de la Toscane. Regardez le couleur dans la photo quand même (si vous cliquez sur la photo vous pouvez la voire agrandie). Bon… on n’est pas radins aujourd’hui !. Apres vous ajoutez la levure, et après le sucre. Mélangez pendant un ou deux minutes avec le mixeur (moi j’ai une vielle moulinette manuelle donc ne vous inquiétez pas il faut pas avoir du matos professionnelle !). En fin n’oubliez pas les gouttes d’essence d’amande.

Le dernière ingrédient c’est le cacao. Moi j’ai utilisé le cacao Chocolat « Van Houten » après suggestion d’un de mes amis alsaciens. Magnifique ! A’ utiliser sans modération !

Continuez à mélanger et donc en finale ajouter la farine. Il faut mixer pour moins d’une minute, et terminer de mélanger avec un couilleur en bois. Il faut bien amalgamer. Là, oui, dépensez quand même cinq bons minutes. Il faut utiliser un plat à four avec un cône dans le centre (sinon on en peut pas parler de ciambellone ! une « ciambella » en italien c est une « couronne »). Alors, moi je n’ai pas de plat à four avec le « cône ». Faute grave ! Oui bon ça va ça va… Nous les italiens on nous ne décourage pas et on compense avec la « fantaisie » (d’ici le nom de la recette). J’ai utilisé un morceau d un « shaker » avec qui je fais les « caipirinas ». Pratique non ? (Voire photo). Il faut bien mettre une légère  couche de margarine sur le plat au four et sur la surface du « cône », et après jeter au dessus un peu de farine. Apres nettoyer le plat avec des coups sec et laisser tomber la farine excessive. Bref.. il faut que sa reste un couche très subtile de farine attaché sur la partie intérieur du plat. Un peu comme la « neige » qu’on fait sur les toits des maisons de la crèche à Noel. Personne fait la crèche à Noel !?!?!?

Allez, vous avez presque terminé. Allumé le four et sélectionnez la température à 180 dégrées. Quand le four c est très chaud, mettez le plat au four dedans (bien évidement vous aviez coulé très doucement le pétrissage dedans auparavant). Ne touchez rien pendant 30 minutes. Si vous ouvres le four avant ça va tous se désenfler et vous aurais fait la « pizza-ciambellone ». Si vous aviez utilisé l’option « shaker » car vous n’aviez pas le plat au four avec le cône au centre, il faut contrôler que le shaker ne bouge pas pendant la cuisson car la pate va augmenter de volume. Si vous voyez que le shaker va bouger faut être très rapide : ouvrir le four, remettre le shaker en position et refermer tout de suite ! Faite preuve des bons reflexes quand même !

Apres 35 minutes contrôlez la cuissons : sortez le tous, faites des trous dans la pate avec des cure-dents et s’ils sortent humides ça veut dire que c est pas encore cuit, répéter la procédure après 5 minutes, si le cure dent est sèche c’est bon.

Sortez le ciambellone, laissez le froidir pendant 30 minutes et avec délicatesse sortez-le sur un assiette et couvrez le avec sucre glace ou mieux avec le magnifique cacao-Chocolat « vanHouten ».

Quand j’étais petit on me proposait le Ciambellone au petit déjeuner avec le « caffè latte » (cafè au lait). Si j’essaie un telle hérésie aujourd’hui je vais vomir seulement à y penser. Moi je préfère le gouter la soir, après le diner, accompagné d’un (petit) verre de vodka, extra froid.

Merci tante…Alicia !!!

Soupe à l’onions franco-italienne!

Boulettes bio de là Mamma

Une recette qui va rendre heureux les partisans de la cuisine « Bio ». C’est une variation de l’originale de ma mère (boulettes de viande, simplement remplacer le steak de Soja avec la viande hachée de votre choix)

 

 

 

Ingrédients : 2 steaks de Soja (250 gr environ, moi je suggère ceux du Monoprix, fig 2), 2 blancs d’œufs et un jaune d’œuf. 50 gr de Parmesan (Parmiggiano Reggiano AOC svp pas des horreurs type fromage padano ou pire le fromage rapé). 1 tranche de pain de campagne mouillé d’eau. 1 gousse d’ ail bien écrasée. Origan (une pincée). Sel et poivre. Un peu de farine et un verre de vin blanc (Chardonnais c’ est très bien).


Attention, si vous utilizé la variant bio à melanger un peu de farine pour solidifier la pate de soja

 

Préparation :

Ecrasez bien les deux steaks de soja, avec un couteau ou mieux avec vos mains dans une terrine. Après ajoutez les blancs d’œufs, le jaune d’ œuf, le parmesan, l’origan, l’ ail le sel, le poivre et la tranche de pain mouillée bien écrasée. Mélangez bien le tout. Après faites une boulette (de la taille d’un balle de golf à peu près), passez-la un peu dans la farine (pas trop juste la surface ). Après mettez toutes les boulettes dans une poêle où vous aviez mis 7 cuillères d’huile d’olive extra vierge  préchauffée sur le feu pendant 3 minutes(eh oui mes chers! extra vierge! jetez votre huile d’arachide dans les chiottes s.v.p). Laissez les boulettes dans l’huile sur le feu pendant 3 minutes. Après retournez les boulettes et laissez cuire encore pendant trois minutes (feu moyen). Enfin ajoutez  un verre de vin et faites cuire encore pour 3-5 minutes (feu fort) le temps de faire évaporer le vin.

Servir avec la sauce qui s’est formée, comme accompagnement je suggère des légumes verts à la vapeur (épinards, endives, INTERDICTION ABSOLUE DE SERVIR CA AVEC DES PÂTES !!)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fig 2

 

Et voilà un belle sugestion pour un aperò dinatoire!


Macarons’ revenge /2

Desole’ cet article n est pas encore disponible en italien.

Macaron chocolat et piment d’Espelette

Bonsoir ou bonjour mesdames messieurs voici en directe de Paris la recette du Matteo des Macarons a’ ne pas confondre avec les Maccheroni ou pire avec le MACARONI, une appellation sympa que le gentil peuple français des fois utilise pour appeller nos compatriotes magnes pates émigrés qui dérangent leur sommeil au chalet de la montagne (avec le LOUP). Eh bien non, le macaron c’est un gâteux, très made en france, tellement francais qu’il n a même pas voulu que je fasse la traduction française de cette recette, un copain bien éduqué qui va vous faire compagnie pendant cet automne gastronomique qui s’approche. Lisez bien surtout les conseils du chef a’ la fin!

 

 

Ingredients:

Pour les macarons

    • Sucre glace : 350 g
    • Poudre d’amande : 250 g
    • Cacao en poudre non sucré : 30 g
    • Blanc(s) d’oeuf(s) : 215 g
    • Sucre semoule : 150 g

Pour la garniture

  • Chocolat noir : 200 g
  • Crème liquide entière : 20 cl
  • Piment d’Espelette : 2 Pincée(s)

 

 

 

Quantités pour 6 personne(s)

Pour les macarons

Pour les macarons :
Préchauffer le four à 160 °C (th. 5-6).

Monter les blancs d’œufs en neige, puis ajouter le sucre semoule pour bien les serrer. Continuer de monter jusqu’à obtenir une meringue ferme et brillante.
Tamiser la poudre d’amande, le sucre glace et la poudre de cacao. Incorporer ensuite ce mélange cacaoté à la meringue.

A l’aide d’une corne en plastique, « macaroner » la préparation (rabattre délicatement la préparation sur elle-même en prenant l’ensemble de la masse, le mélange doit devenir moelleux et brillant et réaliser un ruban).
Avec une poche à douille, dresser les macarons sur un tapis de cuisson et les laisser croûter à température ambiante pendant 15 min. Les enfourner ensuite durant 10 à 12 min.

Pour la garniture :
Mettre la crème à bouillir. La verser ensuite sur le chocolat concassé, ajouter le piment et mélanger avec un fouet.
Laisser prendre à consistance, puis remplir une poche avec cette préparation.

Coller les macarons 2 à 2 avec la ganache.

 

LES SECRETS DU CHEF!

———————————–

1)      Sucre glace: n’achetez pas du sucre glace premier prix! ( y a trop d’amidons). Achetez du sucre de qualité.

2)      Blanc d’ œuf: contrairement a’ ce qu on peut penser il est mieux d’ utiliser un œuf pas super freche. Laisser reposer le blanc d’ œuf dans une bol au frigo pendant TROIS jours (couvrez qd meme le bol). Ca va permettre au blanc d’ œuf de se bien liquefier et de devenir assez homogenee (au contraire le blanc d » œuf tres fraiche il est plutôt solide et donc il vous seraz complique’ de preparer une bonne meringue).

3)      Bien filtrer le sucre glace avec la poudre d’amande (utiliser les amandes sans peau!)

4)      Pour bien monter les blancs d’œuf: commencer a’ le monter a’ basse vitesse pour un minute. augmenter la vitesse du mixeur pour deux minutes (pas plus) et donc ajouter la moitie’ du sucre. Apres deux minutes quand les blancs d’œuf sont montes ajouter l’ autre moitie’ du sucre. A’ partir du moment qu’ on a ajoute’ le sucre il n y a plus risque pour la réussite du  » montage » .

5)      Pour bien incorporer la meringue avec les amandes+ le sucre glace faut mélanger de cette manière: un quart de tour du bol et un tour complète de la corne en plastique.

6)      « macaroner »  ca veut dire  » casser un peu » la préparation crémeuse préparé au point 4 (secouer rapidement en mouvement droite le corne en plastique. Il faut un peu  » liquéfier » la meringue. Pour savoir quand s’arrêter il faut que quand vous prenez un gros bout de « pate » (presque tous avec le corne en plastique) il  » file » comme un ruban.

7)      Insérer dans la poche en plastique la douille, et faire deux trois tour autour de la douille donc boucher la douille pour éviter qui le crème ressort. Apres remplir la poche et la mettre sous pression! LA poche doit rester toujours sous pression pendant la création des coques des macarons. Placer la poche a’ 45 dégrées sur un tapis de cuisson, faire sortir assez rapidement un peu de pate et retirer la poche verticalement. Le mouvement doit être rapide pour éviter de faire des formes assez  » exotiques ». Si vous ne touchez pas le tapis de cuisson vous allez faires plutôt des merdes de chien que des macarons!

8)      Laisser bien reposer la pate sur les tapis de cuissons en plein aire. ENTRE LE TAPIE DE CUISSON mettre du papier-four et le coller sur le tapie de cuisson en utilisant un peu de crème comme de colle  (pour éviter que le tapis se plie pendant la cuisson) L’environnent doit être fraiche et PAS HUMIDE. Idéalement un salle climatise’.  Evitez de préparer les macarons pendant une journée brumeuse ou de pluie (bonjour pour qui habite en région parisienne!). Pour être sur quand on peut mettre les macarons dans le four il faut les effleurer avec la pointe du doit et la pate NE DOIT PAS rester collez sur le doigt. Alors on peut les mettre dans le four. Faut calculer qd même un bon quart d’ heure voire une demi heure de repos.

9)      Pendant la cuisson: âpres 6 minutes ouvrir le four pour faire sortir le vapeur d’ eau. Apres renferment et âpres 6 minutes encore faire ressortir le vapeur d’ eau. Laisser 2 minutes encore et âpres contrôler: quand on touche la coque le macaron doit bouger solidairement long l axe vertical. Le fait que la coque a était un peu séché en plein air fait ressortir un peu de pate long la base du macaron a’ cote’ la plaque. Ca c’est normal.

10)  Avant de mettre la crème il faut laisser reposer un bon quart d’ heure le macaron des qui sont sorti du four.

11)  Pour bien coller les macarons: bien bien remplir un cuiller a’ the de crème et placer la crème au centre d’un moitié du  macaron. Faire une petite bosse. Apres couvrir avec le deuxième moitie’ du macaron en faisant un mouvement circulaire en rapprochant les deux moities’.

 

Conseil pour la préparation d’ autre garnitures:

A)     Si vous préparez un crème (par exemple pour la crème vanille) il faudra ajouter le beurre: NE JAMAIS faire fonder le beurre dans la casserole sur le feu! Si vous faites ca le beurre sépare  la matière grasse de quelle liquide (ca va vous faire en’ e espèce de petit-lait) et quand vous mélangez les tous vous allez  créer de microscopique particule de beurre. Bref: c’est pas bon!

B)      Il vous faudra mettre la crème de chocolat comme n’ importe quel crème au frigo. Il faut toujours la couvrir tous avec le film en plastique qui DOIT être  place’ doucement en contact avec la surface du liquide et bien serrez contre le bord du bol (mieux un plat fond carre). Ca pour éviter la condensation d’eau!

 

Bon appétit!