October 18, 2019

Melancholia

Melancholia

Science Fiction, 2011
http://en.wikipedia.org/wiki/Melancholia_%282011_film%29
 

 

 

Apres les premières deux minutes du film qui sont tournées de manière originale on rentre dans la première mi-temps du film carrément ennuyant et hors contexte, tournée principellement «à la main » jusqu’à faire venir le mal au ventre. L’interprétation de la protagoniste « dépressive » de la parte de Kirsten Dunst est remarquable, mais au bout d un demi heure vous allez envie de sortir de la sale (c’ est l’histoire d’un mariage d’un couple de la haute bourgeoisie submerge par les hypocrisies et problèmes des famille desquels franchement on s’ en fiche) .

Première mi-temps  donc à oublier. Apres on rentre dans la deuxième partie du film décidément différente, ou le réalisateur arrive a transmettre le sens d’ angoisse et inquiétude des protagonistes aux spectateurs. Vers la fin on arrive même à prouver un vrais claustrophobie en net contraste avec le scénario du film dans la campagne suédoise. C’ est la raison pour laquelle à la fin on arrive à donner un note « à peine » au dessous de « l’assez bien ». Donc rien de remarquable mais même pas la catastrophe de la première mi-temps.

Ce qui évite la débâcle c’ est une photographie et une colonne sonore originelles même si ce dernière un peu répétitive (en se limitant à l’ ouverture de Wagner du le Tristan und Isolde).  Du point de vue de l’ atrophysichien, même si le film reste un « compte de fantaisie » , il ne manque pas d’ un certain rigueur scientifique, et, au moins, il ne tombe pas dans le genre catastrophique classique américain, pourtant voué inexorablement au même triste final.

COMMENTA/COMMENTER

*


*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.