October 18, 2019

le « Ciambellone » de Tante « Alicia »

Alors. Le « Ciambellone » c’est une recette très stupide et facile à faire. J’aime bien cette recette car ma tante Licia, de l’Abruzzo, me cousinait le « ciambellone » quand j’étais petit. Une fois je lui ai remercié avec une carte postale ou je commençais comme ca : « Chère tante Alicia »… et depuis ça pour moi elle est restée toujours tante « A »Licia, avec la «A » !

Alors, voici la recette (révisée par ma maman)

Ingrédients : 3 œufs, 250 g de sucre, 300 g de farine, 1 verre de huile de tournesol ou d’arachides,  une dose de levure chimique et un peu des gouttes d’essence d’amandes. En fin du cacao en poudre.

Préparation :

Monter les œufs dans une GRANDE saladier avec  un mixeur pendant cinq minutes (bon…ça c’est écrit dans la recette de la Mamma, moi je me suis arrêté après un minute et ça a bien marché quand même ; Si vous êtes des tatillons continuez tranquillement à vous amuser à mixer pendant les cinq minutes). Apres vous ajoutez le verre de lait, et un verre de huile. Donc il faut de l’huile de tournesol mais ma mamma suggère le huile d’arachides. Moi je ne l’avais pas et donc j’ai utilisé le huile extra vierge d’olive, de la Toscane. Regardez le couleur dans la photo quand même (si vous cliquez sur la photo vous pouvez la voire agrandie). Bon… on n’est pas radins aujourd’hui !. Apres vous ajoutez la levure, et après le sucre. Mélangez pendant un ou deux minutes avec le mixeur (moi j’ai une vielle moulinette manuelle donc ne vous inquiétez pas il faut pas avoir du matos professionnelle !). En fin n’oubliez pas les gouttes d’essence d’amande.

Le dernière ingrédient c’est le cacao. Moi j’ai utilisé le cacao Chocolat « Van Houten » après suggestion d’un de mes amis alsaciens. Magnifique ! A’ utiliser sans modération !

Continuez à mélanger et donc en finale ajouter la farine. Il faut mixer pour moins d’une minute, et terminer de mélanger avec un couilleur en bois. Il faut bien amalgamer. Là, oui, dépensez quand même cinq bons minutes. Il faut utiliser un plat à four avec un cône dans le centre (sinon on en peut pas parler de ciambellone ! une « ciambella » en italien c est une « couronne »). Alors, moi je n’ai pas de plat à four avec le « cône ». Faute grave ! Oui bon ça va ça va… Nous les italiens on nous ne décourage pas et on compense avec la « fantaisie » (d’ici le nom de la recette). J’ai utilisé un morceau d un « shaker » avec qui je fais les « caipirinas ». Pratique non ? (Voire photo). Il faut bien mettre une légère  couche de margarine sur le plat au four et sur la surface du « cône », et après jeter au dessus un peu de farine. Apres nettoyer le plat avec des coups sec et laisser tomber la farine excessive. Bref.. il faut que sa reste un couche très subtile de farine attaché sur la partie intérieur du plat. Un peu comme la « neige » qu’on fait sur les toits des maisons de la crèche à Noel. Personne fait la crèche à Noel !?!?!?

Allez, vous avez presque terminé. Allumé le four et sélectionnez la température à 180 dégrées. Quand le four c est très chaud, mettez le plat au four dedans (bien évidement vous aviez coulé très doucement le pétrissage dedans auparavant). Ne touchez rien pendant 30 minutes. Si vous ouvres le four avant ça va tous se désenfler et vous aurais fait la « pizza-ciambellone ». Si vous aviez utilisé l’option « shaker » car vous n’aviez pas le plat au four avec le cône au centre, il faut contrôler que le shaker ne bouge pas pendant la cuisson car la pate va augmenter de volume. Si vous voyez que le shaker va bouger faut être très rapide : ouvrir le four, remettre le shaker en position et refermer tout de suite ! Faite preuve des bons reflexes quand même !

Apres 35 minutes contrôlez la cuissons : sortez le tous, faites des trous dans la pate avec des cure-dents et s’ils sortent humides ça veut dire que c est pas encore cuit, répéter la procédure après 5 minutes, si le cure dent est sèche c’est bon.

Sortez le ciambellone, laissez le froidir pendant 30 minutes et avec délicatesse sortez-le sur un assiette et couvrez le avec sucre glace ou mieux avec le magnifique cacao-Chocolat « vanHouten ».

Quand j’étais petit on me proposait le Ciambellone au petit déjeuner avec le « caffè latte » (cafè au lait). Si j’essaie un telle hérésie aujourd’hui je vais vomir seulement à y penser. Moi je préfère le gouter la soir, après le diner, accompagné d’un (petit) verre de vodka, extra froid.

Merci tante…Alicia !!!

Comments

  1. Mia madre c’ha provato per anni a fare il ciambellone di zia Licia, non è MAI venuto. Mai. Ci si è avvicinata tantissimo, ma non mai più sentito quel sapore, quel colore, quel profumo.
    Cara zia Licia, te lo sei proprio portato appresso, il tuo ciambellone…

  2. E’ vero ..il ciambellone di zia Licia è INRIPRODUCIBILE…Però io mi accontenterei anche de quello de zia antonietta hahahahahha ciao belliii

COMMENTA/COMMENTER

*


*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.